2007-10-31

Prix des lecteurs du livre d'économie 2007

Le vote pour le prix des lecteurs du livre d'économie 2007 est ouvert jusqu'au 5 novembre 2007 sur le site du Sénat. Votez ! Et laissez un commentaire sur ce blog...

2007-10-23

L'Etat italien veut contrôler les blogs

Deux liens au sujet du projet de loi italien qui envisage d'obliger les blogueurs à s'enregistrer et à payer :
- article sur 20 minutes
- article sur zdnet

Big Brother veille, et veille à ses rentrées d'argent !

Guy Môquet et Honoré d’Estienne d’Orves

Un article de Philippe de Saint-Germain pour Liberté politique apporte un éclairage différent sur la polémique sur la lettre de Guy Môquet ("Le jeune homme, fusillé par les Allemands, est un martyr du militantisme communiste, pas de la Résistance") et plaide pour qu'on se souvienne aussi du résistant Honoré d'Estienne d'Orves.

2007-10-22

Sous les pavés, la grève

La saison de la grève est ouverte. On annonce :
- mardi 23 octobre : "perturbations" sur le Transilien
- du 25 au 29 octobre : grève chez Air France
- 20 novembre : grève des fonctionnaires

Succès des libéraux en Pologne

Aux élections législatives polonaises de 2007, le parti Platforma Obywatelska du libéral Donald Tusk, crédité de 41 %, devance le parti des frères conservateurs Kaczyński, crédité de 32 %.

2007-10-19

Contre la réforme des stock-options

Intéressant article d'Elie Cohen sur les stock options (options d'achat d'actions, en français) en particulier, et sur la mal-réforme à la française en général.

HMS Iron Lady

Un navire de la Royal Navy baptisé en l'honneur de la Dame de Fer, Margaret baronnet Thatcher of Kesteven ? Peut-être, peut-être pas. Lisez la réponse du premier ministre britannique Gordon Brown à la pétition en ce sens :

"Recommendations for the names of new ships are made by the Ships Names and Badges Committee, whose selections are passed through the First Sea Lord and Ministers before final approval by Her Majesty the Queen. I have ensured that the Chairman of this Committee is aware of the views of you and your fellow petitioners so that the name IRON LADY may be considered when a suitable vessel comes to be named in future.

The last politician to be recognised by having a vessel named after them was Sir Winston Churchill, after whom the nuclear submarine HMS CHURCHILL was named in 1968, three years after Sir Winston's death. The only previous record of a vessel being named after a former Prime Minister is HMS WALPOLE, a W Class destroyer launched in 1918, some 180 years after the death of Sir Robert Walpole.

You may be aware that Baroness Thatcher recently visited No10 Downing Street to meet the Prime Minister. He asked her, and she has graciously agreed, to sit for a portrait which will hang in Downing Street on a permanent basis. The only other 20th century Prime Ministers whose portraits currently hang in Downing Street are David Lloyd George and Sir Winston Churchill."

2007-10-18

J'aime ma boîte

Ironie du sort, la grève des transports, le 18 octobre 2007, tombe le jour de la fête des entreprises : jaimemaboite.com

La CGT sur BFM

Maryse Dumas, membre du bureau confédéral de la CGT, était interrogée à l'instant sur la radio BFM. Quelques réactions à ses propos sur la grève du 18 octobre :
- Elle parle de "mandat de négociation", mais le mandat a été accordé par les Français qui ont donné une double majorité présidentielle et parlementaire pour réformer les régimes spéciaux.
- Elle représente une partie de la masse des grévistes d'aujourd'hui, mais ceux-ci sont une minorité parmi la masse des Français salariés, qui financent actuellement le déficit des retraites privilégiées, déficit auquel le projet de loi entend remédier.
- Elle parle de "dégradation" des retraites, alors qu'il s'agit précisément d'assurer leur financement. On ne peut sérieusement soutenir qu'une retraite financée serait une dégradation par rapport à une retraite non financée.
- Les syndicats, dont celui de Maryse Dumas, font leur travail en défendant les intérêts de leurs adhérents. Mais l'Etat doit aussi faire le sien en établissant, à défaut de libre jeu du marché, un équilibre entre cet intérêt particulier, corporatiste, et l'intérêt général de l'ensemble des Français.
- Si les termes du "contrat" de travail des bénéficiaires des régimes spéciaux évoluent à leur détriment, ils sont libres de chercher un nouvel emploi. La concurrence des entreprises de transport leur permettrait de faire jouer la concurrence entre employeurs, mais ils sont - paradoxalement - les défenseurs du monopole d'un employeur - l'Etat - contre lequel ils font grève. Non-sens. Cf. l'article de Francis Kramarz sur Telos : La concurrence sans l'anxiété.

Grève du 18 octobre : où est le service minimum ?

En France, la loi n° 2007-1224 du 21 août 2007 sur le "dialogue social et la continuité du service public dans les transports terrestres réguliers de voyageurs" (périphrase pour ne pas écrire "service minimum") ne produira ses premiers effets qu'à partir du 1er janvier 2008. Trop tard pour les millions de voyageurs naufragés aujourd'hui.

Pendant ce temps-là :
- Aux Etats-Unis, le Railway Labor Act INTERDIT la grève des employés du transport aérien et ferroviaire avant l'épuisement de procédures obligatoires de négociation et de médiation. En 1981, Ronald Reagan a licencié les employés du transport aérien qui avaient fait grève illégalement.
- Une loi de l'Etat de New York, la loi Taylor, interdit TOUTE grève des employés du service public, sous peine d'une amende égale au double du salaire du jour non travaillé.
- Le National Labor Relations Act, modifié par la loi Taft-Hartley, restreint le droit de grève de manière générale aux Etats-Unis.
- Il est interdit aux employés du gouvernement fédéral des Etats-Unis de faire grève.
- Certains Etats du Sud des Etats-Unis interdisent au gouvernement de mener des négociations collectives avec les syndicats.
- Le Michigan, l'Iowa et la Floride interdisent les grèves des enseignants de l'école publique.
- Au Québec, les grèves dans les "services essentiels" (dont les transports), très encadrées par le Conseil des services essentiels, sont quasi inexistantes.
- Dans les pays socialistes et communistes (Chine populaire, et hier l'URSS), la grève est illégale car "contre-révolutionnaire".
- En 1984, Margaret Thatcher déclare au Parlement que céder aux mineurs serait faire céder la loi de la démocratie parlementaire à la loi de la rue, et qualifie les mineurs en grève d'ennemi de l'intérieur.
- L'Espagne et l'Italie ont un service minimum.
- En Allemagne et en Autriche, les fonctionnaires sous statut n'ont pas le droit de grève.

2007-10-17

Grève du 18 : perturbations dès le 17

Si vous avez d'autres infos sur les transports, laissez un commentaire sur ce blog.

Mise à jour du 17 octobre au soir, à 18 heures : les perturbations commencent :
- La ligne 14 du métro était bloquée dès le 17 à 18 heures ; la seule ligne automatique de la RATP, qui devrait pouvoir fonctionner en temps de grève, était arrêtée. On ne pouvait avoir que de la peine pour la femme enceinte qui avait descendu les escaliers dans la cohue pour se retrouver sans métro. Les grévistes ne respectent ni la liberté, ni l'égalité, ni la plus élémentaire fraternité... Les media annoncent que le trafic aurait repris sur la ligne 14.
- Comme le journal Le Monde qui est publié post-daté, la grève datée du jeudi 18 octobre commence dès le mercredi 17 à 20 heures : le trafic sera "très perturbé" sur les lignes de trains de banlieue de la SNCF à la gare Saint-Lazare dès ce soir à 20 heures (avec un service minimal assuré demain sur la ligne d'Argenteuil). Pour le trafic de trains de banlieue parisienne, consulter le site Transilien.
- À Nancy, le réseau Stan annonce 30 % de trafic des bus et tram demain.
- Associations d'usagers : FNAUT - Naufragés du TER Grasse-Vintimille
- Vélib' : un clic sur la station permet d'afficher le nombre de vélos disponibles.
- Voir aussi : RATP, SNCF. Et France Bleu Île-de-France sur 107,1 FM.

Lisez aussi : Contre la grève du 18 octobre 2007

Si vous avez d'autres infos sur les transports, laissez un commentaire sur ce blog.

Contre la grève du 18 octobre 2007

Contre la grève du 18 octobre 2007 et pour la réforme des régimes privilégiés de retraite (dits spéciaux par un bel euphémisme), pour la liberté de circuler et de travailler, pour la légitimité issue des urnes et non de la rue, pour la continuité du service public des transports...

Quelques liens utiles :

- Liberté chérie : tract : Non au chantage des syndicats ! Oui aux réformes !
- Stop la grève
- Facebook : contre la grève du 18 octobre : déjà + de 5900 membres !
- Alternative libérale : communiqué : Grèves, rapport de force ou marché de dupes ?

Prévisions de trafic :
- SNCF
- RATP
- Dernières informations sur le trafic

Archives : extrait du billet du 9 mai 2007 :
On parle souvent de grévistes en France, et en effet, c'est une véritable idéologie du "grévisme" qui a imprégné les esprits depuis des décennies, au lieu de la pratique de la négociation.

Cette mentalité a tellement imprégné les esprits que le vocabulaire a été détourné, en novlangue "citoyenne" (civique, en français) : "mouvement" au lieu de blocage, "action" au lieu d'inaction, "mobilisation" au lieu de paralysie...

Mise à jour 2007-10-18

2007-10-16

Une politique d'immigration libérale

« En quoi est-ce contraire aux droits de l’homme de reconduire un clandestin roumain en Roumanie, un clandestin bulgare en Bulgarie, un clandestin sénégalais au Sénégal ? Ou bien alors, il faut dire que ne pas avoir de papiers, c’est la même chose que d’en avoir ! Au nom de quoi serait-il interdit à la France et à elle seule de décider qui peut séjourner sur son territoire ? On nous cherche une mauvaise querelle car il n’y a pas trente-six alternatives, la maîtrise des flux migratoires exige de combattre sans faiblesse les séjours clandestins. Ceux qui prétendent le contraire portent une lourde responsabilité dans la montée des sentiments xénophobes ! ». Nicolas Sarkozy, 09 octobre 2003.

L'autre solution, c'est une politique libérale : abolir la sécurité sociale, faire respecter effectivement les droits de propriété et ouvrir les frontières. C'est un choix de société. Mais les Français ne sont pas encore assez libéraux pour envisager une telle option (pour l'instant). Cf. Pascal Salin, Libéralisme, chapitre 11 : L'immigration dans une société libre

Ou alors, en attendant, de vendre les titres de séjour aux enchères, comme le propose Gary Becker, prix Nobel d'économie.

2007-10-12

Principe de défiance

On peut certes déplorer que la Constitution française soit devenue un feuilleton. Cependant, pour une fois, on ne boudera pas son plaisir : on ne peut que se réjouir de l'idée de retirer de la Constitution le principe de précaution, qui n'est autre qu'un principe de défiance, illibéral par essence : il restreint la liberté a priori, alors que l'innovation requiert la confiance, quitte à ce que la responsabilité soit engagée, a posteriori, pour les éventuels dommages causés à autrui. Ce qui est un garde-fou bien plus sûr qu'une bureaucratie planificatrice.

Evidemment, cela fait mal à Nathalie Kosciusko-Morizet qui s'était fait le héraut de ce principe de défiance et tirait une certaine gloriole de son inscription dans le marbre constitutionnel. Toute notre sympathie.

2007-10-11

Je suis opposé à l'augmentation du pouvoir d'achat des Français les plus riches

"Autant je suis favorable au principe du bouclier fiscal, autant je suis opposé à l'augmentation du pouvoir d'achat des Français les plus riches", a déclaré Jérôme Chartier (UMP), co-auteur de l'amendement supprimant le projet de prélèvement libératoire de 16 % sur les dividendes, qui aurait permis de substituer une imposition proportionnelle libérale des dividendes à l'actuelle imposition au barème progressif de l'impôt sur les revenus.

On dirait du François Hollande ("je n'aime pas les riches") ! Les Français ont donné une majorité présidentielle et législative à l'UMP pour rompre avec le socialisme, pas pour continuer à entendre ce genre d'âneries. Pendant ce temps, en Roumanie, le parti national libéral au pouvoir, membre de l'Internationale libérale (où la France est l'un des rares pays développés à n'avoir aucun représentant !), a fait passer un véritable paquet fiscal comportant une flat tax à 16 %...

Les "Français les plus riches" - mais à partir de combien est-on riche, d'ailleurs, monsieur Chartier ?- apprécieront...

2007-10-03

Edouard Fillias sur BFM

Edouard Fillias (Alternative Libérale) est invité sur BFM (96,4 FM à Paris) maintenant.

Birmanie libre !

Des blogueurs dans le monde entier préparent une action pour supporter la révolution pacifique en Birmanie. Il s'agit d'exprimer sa solidarité avec tous les Birmans qui se révoltent sans armes contre la dictature. Les blogueurs sont invités à ne pas alimenter leur blog pendant la journée du 4 octobre, en ne publiant qu'un seul billet avec le texte “Free Burma”.

+ d'infos : free-burma.org