2009-03-11

Wauquiez, sinistre nuisible antilibéral


Laurent Wauquiez a jugé "scandaleux" que Total, qui a annoncé récemment des profits records pour 2008, décide de supprimer 555 emplois à l'occasion de la réorganisation de son activité de pétrochimie en France. « Qu'un groupe comme Total, qui fait plusieurs milliards de bénéfices, ne soit pas capable dans cette période d'avoir un comportement exemplaire en termes d'emploi me reste en travers de la gorge», a déclaré ce courageux homme.

Il est frappant de constater à quel stupéfiant degré de bêtise un jeune politicien intelligent en est réduit pour faire carrière dans le système politique français. Ses propos soulèvent au moins quatre questions :

1) En vertu de quoi une entreprise plus efficace que les autres (puisqu'elle fait des profits records) devrait-elle s'imposer des pratiques de gestion plus contraignantes qui ne peuvent que diminuer son efficacité (garder des activités et des employés qui ne lui paraissent pas rentables) ?

2) Le rôle d'une entreprise est-elle "d'avoir un comportement exemplaire en termes d'emploi" ? Si oui, qui définit ce comportement, et avec quelle sanction ? La super-divinité omnisciente appelée Wauquiez ?

3) M. Wauquiez a-t-il pensé à féliciter les entreprises qui ne licencient pas en ce moment ? Et celles qui ne licencient que la moitié ou le dixième de ce que la prudence nécessiterait (et qui lui dit que Total ne fait pas partie de cette catégorie ?).

4) Quand, dans quelques années, les réserves de pétrole seront épuisées, M. Wauquiez souhaitera-t-il constater que Total s'est reconvertie au fur et à mesure, en réinvestissant intelligemment ses vilains "superprofits" et en se débarrassant progressivement de ses activités moins rentables ? Ou préfèrera-t-il que cette entreprise licencie d'un coup ses dizaines de milliers d'employés et mette la clé sous la porte ? M. Wauquiez sera-t-il alors présent pour consoler les licenciés ? Et assumer les conséquences de ses propos et décisions irresponsables ?

Que quelqu'un comme ce sinistre nuisible antilibéral soit considéré comme l'un des éléments les plus prometteurs de la politique française suffit à résumer ce qui nous attend dans les prochaines décennies.

YM, pour Libertas

5 commentaires:

Libertas a dit…

La déception avec Laurent Wauquiez est à la hauteur des attentes que l'on pouvait placer en lui.

Cette sortie démagogique à propos de Total est consternante.

Si l'on prolonge le raisonnement, pour satisfaire le secrétaire d'Etat à l'emploi, il faudrait :
- soit que toute entreprise qui fait des bénéfices embauche des employés inutiles, afin de complaire au gouvernement
- soit que toute entreprise qui risque de faire des bénéfices adopte des pratiques irrationnelles afin de parvenir à l'équilibre, voire à des pertes, afin de se débarrasser de ces "scandaleux" superprofits.

Rappelons que Total, c'est 96400 salariés, et une entreprise qui paie de confortables impôts à l'État, lui permettant de financer ses jolis plans pour l'emploi vachement + efficaces que le libre jeu du marché, comme on peut le constater.

Expression Libre a également consacré un article à Laurent Wauquiez : Total démago

Criticus a dit…

Justement, Laurent Wauquiez est-il vraiment intelligent et prometteur ?

J'ai beau lire qu'il est major de l'agrégation d'histoire, énarque, député à 27 ans et ministre à 32, c'est toujours de la bêtise que j'entends quand je l'écoute. Ce n'est pas ce qu'il a dit de plus bête : il proposait que le gouvernement prête un scooter à chaque chômeur pour lui permettre de se rendre au travail !

Bob a dit…

Wauquiez prometteur ? Je me suis fait une raison depuis la lecture de cette tribune sur le Fig' il y a quelques temps : « J'ai bien fait de m'engager en politique », où il répond à Mathieu Laine http://www.lefigaro.fr/lefigaromagazine/2009/01/10/01006-20090110ARTFIG00160--j-ai-bien-fait-de-m-engager-en-politique-.php

LOmiG a dit…

Salut,
très bon article.
Oui Wauquiez est donné comme prometteur par tous les oracles auto-proclamés du petit monde médiatico-politiquement correct.

Oui, Bob tu fais bien de rappeler son pitayable article, qui était en face de celui de Mathieu Laine : j'avais cité celui de Laine sur mon blog, en précisant bien que celui de Wauquiez derrière était pitoyable...!

à bientôt

Libertas a dit…

La déception avec Laurent Wauquiez est à la hauteur des attentes que l'on pouvait placer en lui.

Cette sortie démagogique à propos de Total est consternante.

Si l'on prolonge le raisonnement, pour satisfaire le secrétaire d'Etat à l'emploi, il faudrait :
- soit que toute entreprise qui fait des bénéfices embauche des employés inutiles, afin de complaire au gouvernement
- soit que toute entreprise qui risque de faire des bénéfices adopte des pratiques irrationnelles afin de parvenir à l'équilibre, voire à des pertes, afin de se débarrasser de ces "scandaleux" superprofits.

Rappelons que Total, c'est 96400 salariés, et une entreprise qui paie de confortables impôts à l'État, lui permettant de financer ses jolis plans pour l'emploi vachement + efficaces que le libre jeu du marché, comme on peut le constater.

Expression Libre a également consacré un article à Laurent Wauquiez : Total démago