2009-04-15

Tout ça pour ça

Le RSA n'aura pas un impact significatif sur l'emploi, écrit Le Monde.

Nicolas Sarkozy a donc institué au forceps un nouvel impôt de 1,1 % sur tous les revenus du patrimoine et de placement (atteignant un taux d'imposition de 28 %) pour le machin de Martin Hirsch, qui ne sert finalement pas à grand chose.

Le chancelier allemand Helmut Schmidt disait : "Les profits d'aujourd'hui sont les investissements de demain et les emplois d'après-demain". Moins d'impôts, c'est plus d'emplois.

Liens :
- RSA = Revenu de Spoliation Active
- Socialisme et France
- RSA : Les vrais chiffres de l'imposition du capital en France

3 commentaires:

LOmiG a dit…

Ce qui est insupportable, c'est que je me rappelle très bien avoir entendu Hirsch à la radio dire qu'on savait déjà que ça créeait des emplois (car expérimenté dans certaines municipalités). Il se foutait donc ouvertement de notre gueule (outre le fait qu'il est impossible de vérifier proprement ce genre de choses, car on ne quantifie que rarement ce que ça détruit comme emplois par le biais des impôts...).

à bientôt, merci pour la nouvelle et pour l'article du Monde.

Lolik a dit…

Certains mêmes prédisaient que le RSA pérenniserait le travail à mi-temps et se transformerait en trappe à bas salaires ! je m'en rappelle, j'en faisais partie...Et l'évaluation, tant promise qui sortira en mai alors que la date de prise d'effet est déjà prévue en juin ? A quoi peut bien servir l'évaluation d'un dispositif qui de toutes façons sera mis en place 15 jours après ?

Lolik a dit…

Certains mêmes prédisaient que le RSA pérenniserait le travail à mi-temps et se transformerait en trappe à bas salaires ! je m'en rappelle, j'en faisais partie...Et l'évaluation, tant promise qui sortira en mai alors que la date de prise d'effet est déjà prévue en juin ? A quoi peut bien servir l'évaluation d'un dispositif qui de toutes façons sera mis en place 15 jours après ?